La maison au milieu du confinement

Publié le 13/05/2020
La maison au milieu du confinement

Le confinement qui s’impose dans nos maisons depuis ces deux derniers mois dans le monde entier nous force à réinventer l’espace de la maison et son rôle dans notre quotidien. Que nous vivions en ville, à la campagne, à la mer ou à la montagne, dans un studio, un appartement ou bien un duplex, que nous ayons un balconnet où il est possible de glisser sa tête aux abords de nos fenêtres, un balcon filant qui entoure notre lieu de vie, une terrasse ou un jardin, le contexte actuel redéfinit notre espace d’habitation en un espace de vie. La maison n’est plus simplement un toit où s’abriter, un lit où dormir, une cuisine où manger. Elle force l’imagination de celui ou celle qui l’habite pour en faire sa coquille. Une coquille qui revêt plusieurs univers et exprime plusieurs ambiances à l’instar d’un quotidien d’activités plurielles : travail, détente, danse, sport, cuisine, jeux, apéros … et de plusieurs états : famille, colocation, amour et solitaire. Refuge ou prison, les habitudes sont pour le moins bousculées et l’adaptation à un nouveau mode de vie certain. Tourner en rond ou faire preuve d’imagination, les espaces de la maison sont réinventés et redécouverts pour mieux convenir aux activités de tout un chacun. Un coin du salon est devenu une salle de sport, la cuisine devient le lieu d’expérimentations culinaires où chacun et chacune devient le chef de son propre restaurant, la table à manger est un espace de coworking et la chambre un sanctuaire où le temps est suspendu pour mieux recommencer le lendemain.

Dans ce contexte du confinement strict, la maison se renforce d’une personnalité et devient présence à mesure où elle habite notre quotidien. La maison est un lieu d’imagination où chacun et chacune devient architecte de son propre toit le temps d’un dessin. C’est tout le propos du projet collaboratif de la dessinatrice Pénélope Bagieu et du designer Oscar Barda qui ont lancé le défi #Coronamaison par exemple. Ces derniers invitent les internautes à imaginer leur intérieur à l’aide d’un modèle proposé. Les dessins sont ensuite rassemblés au sein du site coronamaison.com. La maison devient aussi source de réflexion pour les gardiens de l’abri et de l’usage que sont les architectes, les designers, les artisans, les décorateurs. Une réflexion bien documentée au travers d’une série d’interviews réalisée sur le site Marie Claire Maison. Le compte Instagram « Les confinés solitaires » transforme la maison en piste de danse à l’heure où la fête collective est prohibée. Enfin et entres autres, la maison devient une source d’inspiration où artistes, designers, stylistes font preuve de poésie pour converser avec leurs internautes sur la création et la maison à l’heure confinement à l’instar de Jacquemus ou Jaimie Hayon pour n’en citer que quelques-uns.

Le futur de la maison reste encore à écrire mais il est certain qu’elle aura un nouveau rôle à jouer dans notre quotidien tant elle n’est plus un lieu de passage mais bien à un espace où il est bon de rester.